enDHuro 76 (endhuro76@free.fr)

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Bienvenue sur le forum des enduristes, freeriders et descendeurs de la Seine Maritime (76).Ici vous pourrez partager votre passion, vos spots, vos sorties, vos images...

Le Deal du moment : -33%
Remise de 1000 € sur le ...
Voir le deal
1999 €

    Le mystère des suspensions......

    Klondi114
    Klondi114

    Nombre de messages : 735
    Age : 35
    Localisation : Sur terre !
    Date d'inscription : 22/12/2009

    Le mystère des suspensions...... Empty Le mystère des suspensions......

    Message par Klondi114 le Mer 21 Mar - 9:41

    Suite à la demande de l’un des membres de ce Forum …..
    Je vais vous présenter un petit topo sur le fonctionnement et les réglages de suspensions bounce bounce bounce .
    (Ni voyez aucune vérité brut, ni aucune connaissance professionnelle, c’est juste le fruit de mon expérience personnelle, et de plusieurs années d’essais).

    Tout d’abords pour faire simple je parlerai de ressort quelque soit la suspension utilisée (air ou ressort mécanique). Le résultat est le même sur la façon de réfléchir scratch .

    Commençons par dissocier les principaux réglages (fourche ou amortisseur):
    - Précontrainte
    - Détente
    - Compression

    I) La précontrainte (ou SAG)
    Cela représente l’effort nominal appliqué au ressort.
    En d’autres mots sa faculté à résister au poids du pilote.

    Ce réglage est dépendant du poids du pilote et de la pratique ….
    Pour effectuer le réglage on mesure la couse totale de l’amortisseur (ou fourche).
    Et on prend un pourcentage de cette course (20-25 enduro 30-35 DH).
    La valeur obtenue correspond au déplacement que dois effectuer l’amortisseur quand le pilote s’assoie sur son vélo.

    Exemple : mon amortisseur à une course de 90mm, je roule en DH avec un SAG à 30%, quand je monte sur mon vélo mon amortisseur doit s’enfoncer de 30mm.

    II) La détente (ou rebond)
    Réglage hydraulique, qui permet de gérer le retour de votre suspension après un impact.
    Si on ne ralenti pas assé on « drible » sur les petites bosses (inconfort et perte d’adhérence), ça peut aussi éjecter sur les sauts.
    Si on ralenti trop, le débattement ne retrouve pas sa totalité assé vite et on risque de talonner sur des successions de chocs, perte d’impulsion sur les sauts( ce qui peut en gêner certain) .

    Le réglage : on part d’une position « neutre » préconiser par le constructeur, puis on ajuste selon les préférences. Attention si mal réglé ça peut rendre le vélo inroulable  .

    III) La compression
    Réglage hydraulique, permet une gestion de l’enfoncement de la suspension.
    Dans une piscine déplacé votre main doigts serrés, puis ouverts ….. vous noterez la différence d’effort nécessaire.
    C’est le même phénomène ici.
    Compression ouverte, la fourche amortie très peu et s’enfonce vite.
    Compression fermée, la fourche amortie beaucoup et s’enfonce plus lentement.
    Ce réglage quand il est présent apporte un confort certain, il peut transformer votre vélo si bien géré.

    Le réglage : idem que pour la détente, position de base et ajustement léger si besoin.



    Ordre de réglage :
    1 – Précontrainte (hyper important de commencer par ça)
    2 – Détente
    3 - Compression

    Ne changer pas les réglages à tout bout de champ, et surtout pas plusieurs en même temps. Si vous êtes perdu revenir aux réglages « neutre » de base.

    Je vais faire un topo beaucoup plus complet en détaillant chaque réglage et les effets sur le vélo.
    popa
    popa

    Nombre de messages : 744
    Localisation : St Léger
    Date d'inscription : 24/11/2008

    Le mystère des suspensions...... Empty Re: Le mystère des suspensions......

    Message par popa le Mer 21 Mar - 11:47

    bien vu cette explication
    Klondi114
    Klondi114

    Nombre de messages : 735
    Age : 35
    Localisation : Sur terre !
    Date d'inscription : 22/12/2009

    Le mystère des suspensions...... Empty Re: Le mystère des suspensions......

    Message par Klondi114 le Mer 21 Mar - 14:53

    I) Précontrainte :

    S’il y a un réglage à avoir c’est lui. C’est le premier à régler avant tout autre modification.

    Un ressort est un élément mécanique qui restitue l’énergie qu’on lui transmet.

    On sait tous d’expérience qu’il existe différente dureté de ressorts (ou qu’on peut modifier la pression de son
    amortisseur a air…).

    Régler la précontrainte reviens à ajuster à quelque « Kilo » prêt cette dureté afin que le ressort
    résiste pile au poids du pilote pour le programme voulu.


    Un ressort trop mou, le pilote « l’écrase », un trop dur « il ne ce passe rien ».


    En pratique pour nous vététiste : Cela influe sur la réaction de la suspension en fonction du
    terrain (sensibilité). Quand on monte sur le vélo on comprime le ressort d’une
    certaine force. Ce qui génère une « perte » de débattement total,
    appelée débattement négatif. Cette force « stockée » par le ressort
    associé à au débattement négatif représente votre pouvoir de liaison avec le
    sol. Si les roues s’éloignent du sol le ressort cherche à retrouver toute sa
    longueur (restitution de la force) donc replaque la roue au sol. On garde ainsi
    toujours le contact et donc le grip.

    Il est primordiale d’ajuster cette précontrainte au mieux. Dans un premier temps au programme voulu
    (enduro-dh-dirt), pour avoir un comportement cohérent et sécurisant. Ensuite on
    peut peaufiner selon ce qu’on aime comme comportement + ou – nerveux, + de
    confort, + de motricité…

    Réglage : si ressort mécanique par compression avec des cales ou un pas de vis.

    Si ressort pneumatique on ajuste la pression dans la chambre adéquate, comme Sheila …. (Elle à des couattes).

    Note : le SAG arrière dois être environ 10% plus mou que l’avant.


    II) Détente :

    -Le réglage de la détente est peut-être le second réglage à avoir si on
    choisit une fourche entrée de gamme (Précontrainte + Détente, bien des fois
    cela suffit à s’amuser).


    Ce réglage est hydraulique. Il est donc dépendant de l’énergie transmise
    à la suspension. Dans ce cas il sagit du retour, l’énergie provient donc du
    ressort.

    D’où la nécessité de régler la précontrainte avant la détente puisque
    c’est celle-ci qui va influencer directement le comportement de la suspension
    sur le retour.

    La gestion du retour (rebond) permet d’adapter la suspension pile poil au
    comportement qu’on veut.

    Un vélo nerveux ? on ouvre
    un peu, la suspension sera vive.


    Un vélo plus pataud ? on ferme, retour plus lent donc.

    Le réglage est très subtile, il demande pas mal de ressenti et pas mal d’heures
    de test.

    En général un réglage grossier est bien suffisant (balade du dimanche, ou
    sortie freeride).

    Il devient intéressant de chippoter quand on cherche a gratter en terme
    de chrono ou de feeling en DH pure.

    Sentir si la roue arrière colle au sol au freinage ? Si la roue avant « tape » ?



    Une détente trop rapide crée un phénomène dit de driblage, comprenez que
    la roue reste sur la crête des bosses. Du coup le contact avec le sol est intermittent,
    donc moins d’adhérence = freinage moindre.

    En plus un retour trop rapide peu donner de mauvaise surprise sur les
    sauts Very Happy
    « Houston, on a un problème… »


    Une détente trop lente, aura pour effet de garder la suspension comprimé
    trop longtemps entre les chocs du coup elle ne retrouve pas toute sa longueur
    et on peut arriver à talonner par compressions successives.



    Petite astuce pour le réglage de base d’un amortisseur, sauter sur le
    vélo (sans que les pieds touche le sol), il doit s’enfoncer, remonter et
    retrouver sa position de base (SAG).


    Si il s’arrête au retour, la détente est trop lente il faut donc l’ouvrir

    un peu.

    Si il repète un aller-retour de plus, la détente est trop rapide, donc il
    faut la fermer.


    III) Compression :

    Sujet à beaucoup de palabre, la compression est le réglage qui gère l’amortissement
    à proprement parler de la suspension.

    C’est un réglage Hydraulique, comme la détente. La seule nuance est le
    sens de fonctionnement, c’est le contact avec le sol qui lui applique une
    contrainte et non le ressort.

    En clair, ce réglage gère la façon dont la suspension va s’enfoncer en
    fonction de l’impact avec le sol. Un même réglage réagit différemment si on agit vite ou lentement sur la
    suspension.

    C’est pour ça que je parle d’énergie à amortir et pas de force. Dans la
    notion d’énergie il ya déplacement et donc vitesse, une force peut être
    statique.

    C’est à ce moment que je vais devoir intégrer les compressions haute et
    basse vitesse.

    C’est à la mode, ça fait kikoo d’avoir 50 réglages.

    A quoi servent-ils réellement ? A quoi correspondent-ils ?

    Basse vitesse : c’est le réglage de compression de base (si unique
    réglage, c’est lui).

    C’est lui qui gère le comportement du vélo 80% du temps. Vous savez le
    réglage que votre pote test sur un
    parking ? Bha voilà c’est lui J
    .





    Il gère essentiellement l’assiette du vélo, au freinage , en virage …. Sur
    les appels de saut aussi (Allo … ??).


    Trop dur ? le vélo tape, n’amortie
    rien. Bref ne sers à rien ….

    Trop mou ? le vélo plonge au freinage, s’écrase en courbe, et n’amortie
    toujours rien…..



    Le réglage : là il y a le réglage de base, et en suite il faut
    rouler…. Chacun son feeling, chacun sa vitesse. Je l’ai dit il agit sur l’énergie
    absorbée … donc si je roule fort je vais devoir fermer un peu pour avoir une
    suspension plus ferme qui absorbe plus d’énergie…. Mais si je prête le vélo à
    un pote (chose quasi impossible) qui fait mon poids (pour pas toucher aux
    autres réglages) mais qui roule moins fort…il trouvera le vélo inconfortable
    car les impacts seront moins violent pour lui. La compression devra donc être
    un peu ouverte.

    Haute vitesse : le réglage des Pourfendeur….

    Il agit sur les gros impacts. Réception de saut, très gros trous, il est
    impossible à sentir en statique.

    Son réglage ce fera en roulant
    avec le ressenti sur le terrain.


    Imaginons que tout va bien seulement sur quelque gros jump on talonne il
    faudra le refermer pour amortir plus.


    J’aurai donc tendance à conseiller de le laisser relativement ouvert
    jusqu’à ressentir le besoin de le refermer un peu.


    Peut-être modifié en cours de journée selon la pratique envisagée,
    passage sur de gros jumps par exemple (Air voltage ? …..)


    IV) Pression de la cartouche :

    Présent sur la plus par des amortisseurs milieux et haut de gamme,
    seulement sur les cartouches fermée pour les fourche (non modifiable soi-même).

    Ce réglage influe sur le seul de déclenchement de la suspension.

    En complément du SAG, ce réglage agit sur la partie hydraulique.

    Pour ceux qui ont déjà retiré le ressort sur leur DHX, enfoncé la tige et
    pu remarquer qu’elle ressort toute seule…. C’est ce réglage qui en est la
    cause.


    Une histoire d’équilibrage de pression, la surface sur la tête du piston
    étant plus grande du coté sans la tige (forcément), l’effort est plus grand à
    pression égale.

    La tige en s’enfonçant dans le corps de l’amortisseur augment cette
    pression (si le volume de la cartouche est fixe) on remarque une variation de
    la sensibilité sur la suspension.

    On en vient ainsi au réglage suivant.


    V) Volume de la cartouche :
    Correspond à la molette bleue sur les DHX.

    La variation du volume de la chambre d’air influence la montée en
    pression de cette chambre lors de la phase de compression.

    Je m’explique.
    On l’a vu, quand la tige entre dans le corps de l’amortisseur un certain
    volume de matière s’ajoute à l’huile, on a alors 2 solutions … sois le corps d’amorto
    se dilate (augmentation du volume) soit la pression interne augmente.

    Le choix des ingénieurs a été de concilier les deux, en gérant la montée
    en pression.

    Un piston flottant sépare l’huile de l’air comprimé dans la bombonne.
    Ainsi l’huile qui monte en pression déplace ce piston (augmentation du volume)
    afin d’équilibrer la pression avec celle de l’air qu’on a choisi au réglage
    précédent ou que le constructeur a choisi pour nous (il est sympa hein).

    Là le volume d’air entre en jeu. Pour une variation de volume identique,
    la variation de pression sera différente en fonction du volume de départ. Une
    grande chambre donnera un comportement plus linéaire , une petite chambre un
    comportement plus progressif (montera vite en pression).

    En
    pratique, sur votre amortisseur. Si la molette est dévissée l’amortissement
    sera le même du début à la fin si elle est vissée à fond, on sentira un
    affermissement de l’amortissement en fin de course.
    popa
    popa

    Nombre de messages : 744
    Localisation : St Léger
    Date d'inscription : 24/11/2008

    Le mystère des suspensions...... Empty Re: Le mystère des suspensions......

    Message par popa le Mer 21 Mar - 16:40

    là, j'ai déjà plus de mal à suivre mais je ne suis pas concerné !
    WhiteKnight
    WhiteKnight

    Nombre de messages : 217
    Age : 53
    Localisation : Tourville La Rivière
    Date d'inscription : 10/09/2011

    Le mystère des suspensions...... Empty Re: Le mystère des suspensions......

    Message par WhiteKnight le Mer 21 Mar - 17:45

    Tavernier !!! 2 aspirines ...

    Trève de plaisanterie, super nickel ton topo.
    Fabien
    Fabien
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 1976
    Age : 45
    Localisation : Elbeuf
    Date d'inscription : 22/11/2008

    Le mystère des suspensions...... Empty Re: Le mystère des suspensions......

    Message par Fabien le Mer 21 Mar - 18:09

    Sympa mais tu pourrais expliquer les 10% de sag en plus derrière Question ca voudrait dire que si tu à 30% devant tu aurait 40% derrière ça me parait beaucoup...


    _________________
    - -------------------------------------------------------------- Le mystère des suspensions...... Hopep ------------------------------------------------------


    La seule chose qui m'arrive à la cheville c'est ma chaussette !.
    PAYOU
    PAYOU

    Nombre de messages : 17
    Age : 36
    Localisation : 76
    Date d'inscription : 24/10/2011

    Le mystère des suspensions...... Empty Re: Le mystère des suspensions......

    Message par PAYOU le Mer 21 Mar - 20:03

    Bien vu les explications Very Happy
    Fabien
    Fabien
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 1976
    Age : 45
    Localisation : Elbeuf
    Date d'inscription : 22/11/2008

    Le mystère des suspensions...... Empty Re: Le mystère des suspensions......

    Message par Fabien le Mer 21 Mar - 20:03

    message de Klondi114 déplacé :

    7 saisons avec le VP, 5 pour arriver à le régler correctement (comprendre comment ça influencé les choses) et la dernière , vu que j'avais pris du poids j'ai tout recallé, ressort AV et AR, huile neuve et tout régler c'était juste magique Smile .
    Plus j'durcissait, plus j'allais bien Smile

    Faut être patient, et accepter de passer des après midi à ressentir le vélo Smile.

    >ET surtout ne pas croire que ce qui ne va pas c'est tel ou tel réglage Smile
    Ca peut venir juste de la forme du jour Smile ===> ressenti différent.


    _________________
    - -------------------------------------------------------------- Le mystère des suspensions...... Hopep ------------------------------------------------------


    La seule chose qui m'arrive à la cheville c'est ma chaussette !.
    Klondi114
    Klondi114

    Nombre de messages : 735
    Age : 35
    Localisation : Sur terre !
    Date d'inscription : 22/12/2009

    Le mystère des suspensions...... Empty Re: Le mystère des suspensions......

    Message par Klondi114 le Mer 21 Mar - 21:20

    @ fabien 30% derrière donc 20/25% devant Smile
    C'est une tendance hein, chacun fait comme il ce sent bien Smile
    Perso j'ai jamais trop réussit à mesurer un SAG à l'avant je fait au ressenti.
    En gros une main sur le guidon , une sur la selle j'appuie! Si l'arrière s'enfonce plus (alors qu'il est régler aux ptit ognons) bha c'est gagné. Smile .

    Note: les SAG que j'ai donné sont pour l'arrière.

    Nico Vouilloz roulait avec 40/50% de SAG arrière, pour dire si le gus roule propre :p

    Contenu sponsorisé

    Le mystère des suspensions...... Empty Re: Le mystère des suspensions......

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 6 Juil - 5:46